Annette Cormier

Biographie

Originaire de Caraquet au Nouveau-Brunswick, je quitte en 1988, ma belle petite ville
côtière pour m’installer à Toronto. Depuis mon enfance, les arts m’ont toujours fascinés et
en quittant mon Acadie natale pour la grande ville, je ressens un besoin viscéral d’exploiter
mon côté artistique et de réaliser mon rêve. Je commence alors une formation en design
intérieur puis en 1989, la vie m’amène à lavai ou je complète cette formation.

Étant toujours en quête d’une pratique artistique sans contrainte et avec une belle liberté
d’expression, je commence des formations en arts visuels. Dès les premiers tableaux, j’ai
su que j’avais alors trouvé ce que je cherchais, un langage très personnel d’exprimer ma
pulsion créative et émotionnelle. Depuis, je cherche continuellement à évoluer, à parfaire
mes connaissances et à acquérir de nouvelles compétences.

Démarche artistique

Je peins à l’acrylique pour la rapidité du séchage ainsi que pour les textures obtenues, mais
j’aime aussi utiliser la peinture à l’huile pour sa sensualité, sa densité et sa richesse.
le processus créateur nalt d’une image, d’un thème, d’une photo, d’une pensée ou d’une
observation. Je cherche toujours à pousser plus loin la conception ou l’idéalisation du sujet.
lorsque l’idée est bien ancrée, je fais d’abord un croquis rapide et transpose ensuite sur le
support le fruit de ma pensée et de mon imaginaire. Réalité et abstrait peuvent se côtoyer,
mes sujets sont variés, mais mon intention, souvent inconsciente, est de passer un message,
de raconter quelque chose en s’inspirant soit d’enjeux sociaux, de l’actualité, de mes
expériences personnelles et de laisser le spectateur interpréter le récit transmis.

Démarche artistique
Je peins à l’acrylique pour la rapidité du séchage ainsi que pour les textures obtenues, mais j’aime aussi utiliser la peinture à l’huile pour sa sensualité, sa densité et sa richesse. le processus créateur nalt d’une image, d’un thème, d’une photo, d’une pensée ou d’une observation. Je cherche toujours à pousser plus loin la conception ou l’idéalisation du sujet. lorsque l’idée est bien ancrée, je fais d’abord un croquis rapide et transpose ensuite sur le support le fruit de ma pensée et de mon imaginaire. Réalité et abstrait peuvent se côtoyer, mes sujets sont variés, mais mon intention, souvent inconsciente, est de passer un message, de raconter quelque chose en s’inspirant soit d’enjeux sociaux, de l’actualité, de mes expériences personnelles et de laisser le spectateur interpréter le récit transmis.