Parmi les prestations les plus remarquées, soulignons le chant arménien interprété par Sofia Byrne à la suite du récit de Lise Tessier qui rendait hommage, avec humour et humanité, au cordonnier d’origine arménienne Sarkis Berejikian de Sainte-Rose. Les spectateurs ont aussi été touchés par le récit de la fondatrice des PAV, Fernande Blanchard intitulé Les couleurs, c’est le bonheur.

Les interprétations percutantes et inspirantes des artistes de la parole Antoine Leclerc, Tamara, Mélanie Rivet et Nini Marcelle, sauront, à n’en point douter, inspirer les peintres pour leur production de plus de 35 œuvres sur le thème du Jardin des couleurs et de la diversité. Il en est de même pour les récits des poètes et écrivaines, Leslie Piché et Odette Bourdon. Et personne n’est resté insensible à l’interprétation de la comédienne Marie-Anne Alepin qui a mis en valeur le récit de l’artiste peintre Anne-Christine Diné.

C’est l’artiste peintre Danielle Hénault, membre des PAV qui fut la première à apparaitre sur la scène du Studio 910, le 6 décembre 2019 à Laval lors du lancement du lancement le projet Le Jardin des couleurs et de la diversité. Et son récit intitulé Les premiers arrivants donnait le ton. D’où venons-nous, se disait-elle en traçant et proposant avec des mots ce qui a pu être la trajectoire des premiers arrivants sur le territoire de l’Amérique du Nord.

Posted by Les Passionnés des Arts Visuels - PAV on Friday, January 3, 2020

Je parle à ma langue avec Tamara Anna Kosiej Le 6 décembre 2019 au Studio 910 à Laval, la slameuse d’origine polonaise Tamara Anna Kosiej a su émouvoir, surprendre et faire rire les soixante artistes peintres et de la parole rassemblés pour le lancement du projet Le jardin des couleurs et de la diversité des Passionnés des arts visuels. Son récit était intitulé Je Parle à ma langue. C’était passionnant de l’entende avec son accent slave enguirlander en mode slam la lanque française pour enfin lui témoigner de la tendresse. Une véritable déclaration d’amour envers le Québec qui l’a accueilli alors qu’elle ne savait que dire bonjour, merci et café au lait alors à l’âge de vingt -sept ans. La slameuse a longtemps entretenu un rapport amour-haine avec la langue française, tellement la maitriser au quotidien lui apparaissait insurmontable. Tamara Anna Kosief avait été invitée par les Passionnés des Arts visuels afin de contribuer à nourrir l’imaginaire des peintres qui lanceront une nouvelle collection sur le vivre ensemble à l’été 2020.

Posted by Les Passionnés des Arts Visuels - PAV on Saturday, January 18, 2020

Sofia Byrne et un extrait du récit de l’artiste peintre Sarah Demers, le Jardin invisible. Lors du lancement du projet Le Jardin des couleurs et de la diversité des Passionnés des Arts visuels au Studio 910 de Laval, le 6 décembre 2019, la jeune étudiante en chant d’opéra Sofia Byrne a ému l’auditoire composé de soixante artistes peintres et de la parole. En entrant sur scène, elle a lu un court extrait tiré d’un récit de l’artiste peintre Sarah Demers intitulé Le Jardin invisible. Elle attendrit davantage, en entonnant un chant arménien qu’elle reprendra en deuxième partie de la soirée pour le cordonnier de Sainte-Rose. L’auditoire a été profondément touché par la voix et la présence sur scène de Sofia Byrne qui a délicatement prêté sa voix au texte de Sarha Demers avec une infinie douceur. Sans doute le moment le plus saisissant lors du lancement du projet des Passionnés des Arts visuels qui consiste à produire plus 35 oeuvres sur le thème du vivre ensemble.

Posted by Les Passionnés des Arts Visuels - PAV on Monday, January 27, 2020

Le récit « Monsieur Yam ».Le 6 décembre 2019 sur la scène du studio 910 à Laval, les artistes peintres participants au projet Le Jardin des couleurs et de la diversité ont été séduits par le récit du slameur Antoine Leclerc. Il s’intitulait Monsieur Yam.Une histoire tendre et humaine qui met en vedette un proprio de dépanneur d’origine asiatique. Friand de rythme et d’assonances et maniant les vers soigneusement sculptés et la musicalité de la langue, Antoine Leclerca sans doute ajouté à l’imaginaire des artistes peintres qui produiront plus de 35 oeuvres d’ici fin avril 2020 sur le thème du vivre ensemble. À voir et entendre Monsieur Yam.

Posted by Les Passionnés des Arts Visuels - PAV on Wednesday, January 8, 2020

Nini Marcelle et The Place to Be, un récit percutant qui a bouleversé les peintres du groupe des PAV qui participaient au lancement de leur projet sur le vivre ensemble. Quelques-uns ont pleuré et d’autres avaient la gorge serrée à l’entendre au Studio 910 le 6 décembre 2019. Pendant son récit sans faille et dans une montée dramatique convaincante, la comédienne et auteure a décrit l’angoisse, les tourments et les peurs qui assaillent les victimes de guerres civiles. On sait que des centaines ont cherché refuge au Québec depuis des décennies pour fuir l’impensable. Et cet impensable, Nini Marcelle l’a situé au Québec dans son récit. Une petite famille québécoise lutte désespérément pour sa survie et trouver refuge.Ce soir-là au Studio 910, plus de soixante artistes peintres et de la parole provenant de la diversité étaient venus partager afin de produire d’ici fin avril 2020 environ 35 toiles pour leur nouvelle collection intitulée Le Jardin des couleurs et de la diversité. À entendre et voir Nini Marcelle raconter The Place To Be.

Posted by Les Passionnés des Arts Visuels - PAV on Tuesday, January 14, 2020

La soirée a été animée avec brio et sensibilité par Constance Byrne. Et entre les prestations on a pu entendre entendre les interprètes de la chanson, Carole Brown et Jules Haeck. La mise en scène était assurée par l’auteur, réalisateur et concepteur du projet Gaëtan Lavoie entouré de la chef de projet Lise Tessier, d’Annette Cormier, trésorière, de Laurent Rousseau, graphiste et de Francine Gauthier, présidente des PAV.
Dans les prochains jours et semaines, vous pourrez voir et entendre, sous forme de clips, plus d’une dizaine de récits destinés à contribuer à nourrir l’imaginaire des peintres.